Livraison express le lendemain

La consommation d'alcool peut-elle avoir un impact négatif sur la fonction thyroïdienne ?

De nombreuses personnes peuvent ignorer les effets délétères de la consommation d'alcool sur le fonctionnement de la glande thyroïde. Si vous souffrez d'une affection thyroïdienne telle que l'hypothyroïdie, il peut être prudent d'essayer d'avoir une vie sociale et un état de santé sains sans consommation excessive d'alcool.

Le lien entre la consommation d'alcool et la fonction thyroïdienne est nuancé, mais en bref, ces boissons du soir ou du week-end avec des amis et la famille peuvent causer plus de dégâts que vous ne le pensez. Ensemble, explorons quelques mécanismes par lesquels l'alcool peut affecter votre état de santé général et votre condition thyroïdienne.

Les effets de l'alcool sur votre cerveau et votre corps

L'impact de l'alcool sur votre corps commence à partir du moment où vous prenez votre première gorgée. Bien qu'un verre de vin occasionnel avec le dîner ne soit pas préoccupant, les effets cumulatifs de la consommation d'alcool peuvent faire des ravages. Boire une quantité excessive d'alcool peut entraîner :

Activation anormale des enzymes digestives produites par le pancréas - une accumulation de ces enzymes est susceptible d'entraîner une affection inflammatoire connue sous le nom de pancréatite, qui peut devenir une affection à long terme sous-jacente à de graves complications de santé

Altération de la communication entre votre cerveau et votre corps affectant votre système nerveux central - cela se traduit souvent par des sensations d'engourdissement et de picotement aux extrémités de votre corps, une perte de mémoire à long terme et une capacité réduite à penser clairement et à prendre des décisions rationnelles

Complications du système circulatoire telles qu'une pression artérielle élevée, un rythme cardiaque irrégulier, une maladie cardiaque, etc., et altère l'absorption des vitamines et des minéraux, entraînant souvent une anémie

Alcool et hypothyroïdie

L'hypothyroïdie peut entraîner une susceptibilité accrue à divers effets secondaires liés à l'intolérance à l'alcool et/ou une sensibilité accrue aux poussées induites par l'alcool, également appelées rougeurs cutanées. Cela peut être dû, au moins en partie, au fait que le site principal du métabolisme de l'alcool est le foie, qui est également l'endroit où les hormones thyroïdiennes sont converties en leurs formes biologiquement actives.


Les effets directs de l'alcool sur la glande thyroïde sont décrits ci-dessous :

Les effets toxiques sur les cellules thyroïdiennes entraînent une suppression de la thyroïde et une réduction du volume de la thyroïde - il a été démontré que l'alcool réduit les niveaux d'hormones triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4)

Les altérations de l'activité enzymatique de l'enzyme 5'-déiodinase de type II entraînent une réduction de la conversion de l'hormone T4 inactive en sa forme active T3 et, par conséquent, peuvent réduire les niveaux de T3, ce qui entraîne des symptômes médicaux tels que faiblesse et fatigue, prise de poids, peau sèche , troubles du sommeil, etc.

Blocage de l'hormone stimulant la thyroïde (TSH) - Des recherches ont montré que la consommation d'alcool inhibe la libération de TSH et, dans les cas d'alcoolisme grave, il a été démontré que cela réduit la taille de la glande thyroïde

L'alcool agit comme un agent œstrogénique - l'œstrogène est la principale hormone féminine avec de nombreux rôles biologiques dans le corps, tels que la régulation du cycle menstruel et la fertilité féminine. L'œstrogène augmente à la suite de la consommation d'alcool, ce qui entraîne une baisse de la progestérone, ce qui peut entraîner une dominance en œstrogènes et une baisse des taux d'hormones thyroïdiennes.

L'alcool stimule la réaction de fuite ou de combat - les niveaux de cortisol et de norépinéphrine augmentent en réponse à la consommation d'alcool, ce qui peut avoir un impact négatif sur la thyroïde en appauvrissant davantage la progestérone. Cela exacerbe la dominance des œstrogènes. Oui, vous l'avez deviné - c'est un cercle vicieux !

L'impact de l'alcool sur le système immunitaire


Nous avons tous connu les redoutables sensations de malaise lors d'une gueule de bois. Ceci est médié par les effets négatifs de l'alcool sur la fonction immunitaire, qui sont connus pour :

Augmenter la perméabilité intestinale - également connue sous le nom de syndrome de l'intestin qui fuit, une condition impliquée dans de nombreuses maladies chroniques, en particulier celles de nature auto-immune. La consommation d'alcool rend la muqueuse de la paroi intestinale plus perméable en créant de petits trous qui permettent aux bactéries et aux toxines de s'infiltrer dans la circulation sanguine. Cela peut entraîner une réponse immunitaire de l'hôte et, à long terme, provoquer une inflammation systémique chronique

Diminution du nombre de globules sanguins - les globules blancs, tels que les neutrophiles et les macrophages, jouent un rôle essentiel dans la fonction immunitaire. Ces cellules immunitaires innées sont responsables de la mise en place d'une réponse aux infections et de l'éradication des organismes pathogènes nocifs. La consommation d'alcool réduit la migration des globules blancs vers le site de l'infection et diminue leur capacité à détruire l'agent pathogène.

Nos conseils pour limiter sa consommation d'alcool

Pratiquez la modération - toute consommation d'alcool n'est pas dangereuse, la dose peut devenir un poison. Boire avec modération peut même conférer certains avantages protecteurs en fonction de la boisson consommée. Par exemple, le vin rouge contient de grandes quantités de polyphénols dont il a été démontré qu'ils ont des effets métaboliques et cardioprotecteurs. Le vin rouge abaisse même la concentration plasmatique des molécules pro-oxydantes et inflammatoires, améliorant la résistance à l'insuline et la pression artérielle

Demandez-vous pourquoi vous buvez de l'alcool - alors que nous apprécions tous un verre de vin rouge le soir pour nous détendre ou socialiser avec nos amis si vous souffrez d'hypothyroïdie ou d'autres maladies liées au système immunitaire, pouvez-vous toujours socialiser sans aggraver votre état pathologique ? Vous pouvez essayer de remplacer la boisson alcoolisée par des alternatives non alcoolisées (par exemple, de l'eau gazeuse avec une tranche de citron vert/citron et des feuilles de menthe, ou de l'eau de coco avec des baies fraîches)

Éloignez-vous des déclencheurs environnementaux - l'emplacement joue un grand rôle dans nos formations d'habitudes. Si vous êtes plus susceptible de consommer de l'alcool lorsque vous rencontrez vos amis au pub, vous pouvez opter pour un autre lieu de rencontre pour socialiser (par exemple, un café). De même, vous êtes moins susceptible d'atteindre ce verre de vin si vous ne le stockez pas à la maison (loin des yeux, loin du cœur)

Apprenez à dire « non » - dites non à votre boisson alcoolisée et « oui » à une meilleure santé. Dans un état pathologique, les effets négatifs de la consommation d'alcool peuvent ne pas valoir la sensation temporaire de relaxation ou d'euphorie que procure un verre de vin.

Le message à retenir


Boire ou ne pas boire? Ça dépend! Si vous êtes capable de boire de l'alcool avec modération sans effets néfastes, continuez à le faire. Cependant, si l'alcool fait des ravages sur votre santé et contribue à aggraver votre état de santé, envisagez des alternatives sans alcool ou évitez complètement la consommation d'alcool. Comme pour tout ce qui concerne la biologie et la santé, le contexte compte.




Dernières histoires

Tout afficher

Navigating GLP-1 Medications: Ultimate Guide for the community

Naviguer dans les médicaments GLP-1 : guide ultime pour la communauté

Le Dr Sohaib Imtiaz, notre responsable clinique et médecin certifié en médecine du style de vie, a été mis en ligne avec notre communauté. Voici quelques-unes des questions qui nous ont été posées. À mesure que le paysage des médicaments...

Plus

Shareholders' letter | Year end 2021 updates - Rightangled

Lettre aux actionnaires | Mises à jour de fin d'année 2021

La copie d'un bulletin électronique envoyé par le PDG Abdullah Sabyah aux investisseurs de Rightangled le jour de Noël (25 décembre 2021), la lettre couvre un aperçu complet et des mises à jour de la fin de l'année 2021 avec des perspectives commerciales jusqu'en 2022.

Plus

Rightangled: Changing the Way We Look at DNA

Rightangled : Changer notre façon de voir l'ADN

Selon l' Organisation mondiale de la santé , les maladies cardiovasculaires (MCV) sont la principale cause de décès dans le monde. On estime que 17,7 millions de personnes sont mortes de maladies cardiovasculaires en 2015, ce qui représente 31 %...

Plus